I-buycott.org organise un procès collectif contre l’évasion fiscale d’Amazon.

Le 29 octobre dernier, la multinationale a inauguré son premier centre de distribution robotisé en France. Un espace de 152 000 m² où travaille une armée de 4000 navettes autonomles mises au point par Amazon Robotics. Les déplacements des pickers (metteur à part humain) sont gérés par GPS dépendant d’un ordinateur (algorithme) qui optimise le rendement de chacun et décide des cadences. Cette toute nouvelle plateforme installée à Brétigny sur Orge (Région Parisienne) stocke 20 millions de produits, dont des livres, évidemment !

En s’appuyant sur un article du code civil, l’association i-buycott veut faire reconnaître un préjudice de solidarité subi par les citoyens en raison des impôts non versés par Amazon à l’Etat français.

L’association lyonnaise i-buycott annonce qu’elle va attaquer Amazon en justice, pour demander réparation du préjudice subi par les citoyens en raison de l’évasion fiscale qu’Amazon organise entre ses filiales françaises et sa holding au Luxembourg.

«Il est demandé au juge, sur le fondement de l’article 1240 du code civil, de reconnaître que l’incivisme fiscal constitue bel et bien une faute, qui cause directement un préjudice de solidarité aux citoyens ».

Pourquoi ?

¾ – C’est la part des bénéfices réalisés dans l’UE qu’Amazon soustrait à l’impôt entre 2006 et 2014

Comment participer ?

5 € – C’est le prix pour participer à la procédure civile,

300 – C’est le nombre minimum de participants pour valider cette action.

Pour défendre le commerce de proximité et faire respecter l’équité fiscale rendez-vous sur le site de i-buycott.org et participez !

Merci pour votre investissement personnel.